Preloader image

Greniers collectifs de la province de Taroudant

Le grenier collectif ou l’Agadir en amazigh (pluriel igoudars) constitue une sorte de forteresse construite par la communauté pour des raisons sécuritaires et de protection. La raison d’être du grenier est liée à la fois à la nature de l’économie locale de l’époque et à l’insécurité. Il s’agit d’une construction sous forme de forteresse entourée d’une muraille et de tours de guet.

C’est le grenier fortifié collectif qui servait de dépôt pour les biens de valeur d’une communauté.

Sa réputation est due à son architecture particulière et à son rôle socio-économique qui a joué notamment pendant les guerres tribales.

Chaque famille possédait un entrepôt au niveau de l’Agadir. Les Igoudars servent aussi d’abri aux habitants pour se défendre en cas d’attaque ennemie.

On conservait au niveau de l’Agadir des aliments de toute sorte (grain, les amandes, les noix d’argane, le miel, l’huile d’olive, les dattes, les figues, le henné, etc.

Les igoudars……..des sites incontournables pour les amateurs de curiosités ancestrales. Plus de 80 Igoudars ont été recensés dans la province de Taroudannt.